AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 le Carrefour des Rencontres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léonard de Sabbath
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 21/01/2015
Age : 40

MessageSujet: le Carrefour des Rencontres   Dim 8 Fév - 17:00


 
 

 

 

 
Mercy in Darkness by Two Steps From Hell on Grooveshark


 

 

 

- Petit être qui contemple le ciel de ta misérable civilisation vouée à la damnation éternelle. Que peut bien apercevoir le ciel quand il te scrute, toi qui n’est rien de plus qu’un misérable grain de poussière à ses prunelles ? Telle est la glorieuse destinée de cette terrible overdose que de se rapprocher de l’illustre étendard quand les paupières se closent…. Ferme les yeux, prient les dieux car ô grand jamais, tu n’entendras parler d’eux. À la Porte du Temple du Châtiment, tes pas te mèneront assurément sur le Sentier des Mille Tourments. Et, à jamais, tu hurleras d’une douleur telle qu’elle te sera éternelle…






Dans cet endroit perdu où réside de nombreux petits villages perdus, il a attendu pendant longtemps avant de mettre son plan à exécution. Une telle aisance est si déconcertante mais la prudence invite aux excès. Il a passé des jours et des nuits à contempler les existences si paisibles de ces êtres insignifiants qu’il connaît le moindre recoin de leurs désirs, leurs rêves ou leurs cauchemars. Une besogne de longue haleine pour un déchaînement si rapide dans un anonymat tragique. Et une cible toute trouvé en la personne de cette charmante demoiselle dont l’innocence et la naïveté sont une insulte à son intelligence. Voilà des nomades qui ont décidés de se sédentariser et ils ne profiteront point de leur  nouvelles réalités car l’Être les observe et a décidé, qu’ici et maintenant, s’achèverait leurs existences. De toute manière, ils ne manqueront à personne et ne représentent qu’une petite somme de déchet pour Astria. Alors, quand une pluie de démon s’abreuva de leur sang, par la grâce pure d’une invocation parfaitement réalisé, les flammes s’éteignent aussi rapidement que s’ils étaient apparus. Et, de loin, un sourire satisfait se dessinant sur un visage bienheureux, il contemple cette extinction en bonne et due forme… Mais il faut prendre garde à ne pas trop massacrer un si beau corps et  cette âme candide ne doit point disparaître ainsi car il a besoin d’elle. Alors, quand il se déplace parmi les décombres et les ruines, jetant un regard satisfait aux alentours, tandis que les morts rejoignent les trépassés parmi la terre, il observe le souffle de vie de l’Ingénue s’envoler au vent par une belle nuit étoilée où trône une lune cendrée. Cela avait débuté ainsi…


- C’est un récit que conta un ange déchu à une innocente petite humaine. Mais, dis-moi ma chère amie, n’as-tu jamais déjà dansé avec le Diable sous un Beau Clair de Lune ?  


La panique se mêla à l’incompréhension puis à la disparition lorsque l’Être lui planta la main dans son cœur afin que s’éteigne sa vie d’aujourd’hui et que ne commence son existence de demain… Sous les traits de l’Être. Alors, après un rituel quelques peu particuliers dont le processus ne sera guère dévoilé à vos charmants yeux aujourd’hui, l’Être s’éteignit à mesure que la Candide ressurgit. La Lumière n’est plus, les Ténèbres ont pris sa place et c’est ainsi qu’il put poursuivre son chemin, laissant derrière lui ruines et désolations…


~~~~~~~~


Et voilà qu’elle traverse ce lieu, considéré comme sauvage par les Créatures de cette contrée du sud. Cinq Nuits s'étaient déroulées et le début de son voyage s'était passé sans anicroche. Hostile est cet endroit, parfait est cette vierge terre pour l’Être qui sommeille en elle. Des rumeurs content l’apparition d’hommes et des femmes venant de terres si lointaines qu’elles demeureraient par derrière les Hautes Montagnes des Cieux d’Astria.  Ils colportent des paroles aussi vivaces que le vent caresse les cheveux de la Candide Demoiselle qui n’est rien de plus qu’un tas de chair qu’il maîtrise selon son bon vouloir. Sa curiosité naturelle l’attise : ces ragots sont-ils réels ou pas ? Qu’importe car, après tout, rien ne saura empêcher l’Être de pouvoir poursuivre le Sentier vers la Désolation et l’Extinction de ce monde si inutile à ses yeux. Alors, nous verrons bien la valeur de ces ouï-dire une fois qu’il les aura croisés. À part cela, c’est une belle journée qui s’annonce : sur un merveilleux visage qui ferait trembler de désir l’être le plus réfractaire à l’amour et à l’appétit, elle poursuit son chemin, emmenant avec elle le Pire Démon d’Astria…


   
 

 © Jawilsia sur Never Utopia
 

 

_________________


Dernière édition par Léonard de Sabbath le Mer 18 Fév - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muten Roshi
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 29/12/2014

Fiche Perso
Pièces d'Or: 1000
Exp:
0/50  (0/50)
Réputation:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: le Carrefour des Rencontres   Dim 15 Fév - 16:48

Tout s'était déroulé très vite. D'abord dans son tunnel de sable puis dans une sorte de plaine.
Comment en était-il arrivé là ? Lui qui voulait juste assouvie son désir le plus cher. Lui qui ne désirait que mater la jolie femme de son ancien élève Krillin.
Muten en était abasourdis, habillé d'un simple t-shirt, d'un short et de tong il se trouvait bête. Sur son île le temps était idéal pour cet accoutrement mais ici, le vent soufflait trop fort et le soleil ne le réchauffait que très peu. Mais où était-il pour commencer ?
Des étendues de terre à perte de vue, des falaises, des arbres, mais aucun signe de vie. Muten réajusta ses lunettes de soleil.

-Bon... par où commencer... Cet endroit ressemble à la Terre mais je ne ressens le Ki de personne... Où suis-je ? Sur une autre planète ? Hm ça en a tout l'air. Mais c'est étrange...

Muten bougea les bras puis concentra son énergie pour former une aura blanche autour de lui.

-Je me sens... bridé. Comme si une puissance obscure bloquait mes forces. Je dois quitter cette planète, au plus vite, ça ne me dis rien qui vaille.

A cet instant surgit de nul part une femme à la chevelure d'ébène. Magnifique, bien proportionnée, idéale pour le ... non non d'abord savoir où il était. Par chance, il pourrait faire croire à la jeune femme qu'il la regarde dans les yeux grâce à ses lunettes.

-Bonjour ma belle, je suis égaré, sais-tu où on se trouve ici ? dit-il gaiement.

Ah quelle magnifique poitrine...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léonard de Sabbath
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 21/01/2015
Age : 40

MessageSujet: Re: le Carrefour des Rencontres   Mer 18 Fév - 14:40







Mercy in Darkness by Two Steps From Hell on Grooveshark






Voilà un vieil homme bien coquin qui se présente à moi. Et dire qu’il pense s’adresser à une jeune innocente demoiselle à la candeur resplendissante, voilà donc un appât des plus majestueux pour un homme, visiblement, aimant la bonne chair. Mon corps contrôle cette vertueuse paysanne tandis que mon esprit cohabite, harmonieusement, avec la conscience esclavagée de cette soubrette. Elle n’agit que parce que je le désire et elle est entièrement sous mon contrôle : elle demeure une petite poupée destiné à mes envies et mes désirs. Je le laisse observer la poitrine de ce cadavre ambulant et je me demande bien quelle serait sa réaction si sa frivolité était remplacée par une incertitude épouvantable à la vue d’un acte de plaisir avec une morte...

Il était égaré semblait-il. Il était peut-être temps de converser  avec cet inconnu afin d’en savoir plus.  Une source d’information basée sur le privilège offert par la Stupidité des Pervers est un acte auquel j’ai appris à prendre conscience. Lors, la voix de la jeune fille fit son apparition: une petite touche de sensualité par la grâce d’une innocence  prononcée. Cette Petite était une bien gentille fille et j’allais me servir de ce morceau de sentiment à mon propre avantage pour établir un lien durable et profitable. Un sourire bienveillant se dessina sur le joli visage de Ce Qui Ne Sera Plus. Et dire, qu’aux yeux des autres, elle était tout ce qu’il y a de plus vivante ! Quel délice de manipuler une existence !! Quel plaisir d’être le maître du Destin !!!


- Bonjour Noble Vieil Homme. Nous nous trouvons sur l’Étendue Sauvage de Tasdarbeth dans la Région de Nepheritès sur le Continent d’Astria.  À qui ais-je l’honneur ?  


Je n’avais guère prévu de  me divertir de suite mais que demeure une vie sans surprise ? Surtout, quant à base de malice, je puis obtenir ce que je désire pour tout détruire !





   

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________


Dernière édition par Léonard de Sabbath le Ven 20 Fév - 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muten Roshi
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 29/12/2014

Fiche Perso
Pièces d'Or: 1000
Exp:
0/50  (0/50)
Réputation:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: le Carrefour des Rencontres   Mer 18 Fév - 15:00

A la réponse de la jeune fille, Muten eut une courte mais pénible absence. Tout son univers s'effondra instantanément. Il avait vus juste, lui qui avait jadis voyager à travers le monde il connaissait la géographie de la Terre et "Astria" n'en faisait pas partie. Il n'était donc plus sur Terre. Malheur !

-Je me présente, je suis Muten Roshi, le maître des tortues. Aussi connu sous le nom de Kame Sennin. Je viens d'une autre planète, semble-t-il, appelé la Terre,
finit-il par répondre à la question de la jeune femme qui d'ailleurs n'avait toujours pas donné son nom. Et vous êtes ?

Une crainte lui vint alors à l'esprit en observant les environs. Et s'il était bloqué ici pour toujours ? Est-ce que la technologie de cette planète était suffisamment avancé pour pouvoir repartir sur Terre ? La tenue de son interlocutrice ne le réconforta pas.

Etait-ce donc la prochaine étape de son voyage avant la mort ? Plus de Terre, plus de Kame House, plus de... jolie terrienne ? Ah mais peut être que ... !

Sans perdre plus de temps, il mit la main à la poche droite de son short et sortit une boîte tagué d'un symbole C pour la société du Dr Brief : Capsule Corp. Il l'ouvrit, en sortit une capsule et la jeta devant lui. Celle-ci explosa soulevant un nuage de poussière, une fois dissipé un téléphone satellite apparut, d'après Bulma, il serait capable de communiquer dans la galaxie entière via ce simple appareil. Ni une, ni deux, il composa le numéro de téléphone de sa maison afin de joindre Krillin... hélas sans succès.

Muten pesta, mais finit par abandonner et rangea le téléphone en appuyant sur un bouton positionné dessous pour le faire revenir dans la capsule qu'il avait précédemment jeté.

-Dites moi, jeune femme. Y aurait-il un moyen pour moi de repartir d'ici ? Un vaisseau spatial m'irait bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léonard de Sabbath
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 21/01/2015
Age : 40

MessageSujet: Re: le Carrefour des Rencontres   Ven 20 Fév - 15:50







Mercy in Darkness by Two Steps From Hell on Grooveshark





Et si nous commencions notre investigation ? Ce vieux petit pervers, venant d’un autre univers, semblait posséder une technologie bien intéressante. Cette boule, en appuyant sur un mécanisme, avait semblé faire apparaître un objet de liaison. L’agacement de ce Vieil Homme venait donc de son entreprise échouée et de sa frustration contenue, vite balayée par un esprit original. Voici un spécimen des plus charmants qu’il convient de bien étudier et de bien manipuler pour parvenir à mes fins. Il se présenta e se donnant de multiples noms et surnoms. J’enregistrais chacune de ses informations jusqu’à son lieu d’Origine : la Terre.




- Mon nom est Risa mais comment dois-je vous appeler plus précisément ? Vous possédez un drôle d’objet, qu’est-ce donc ? Malheureusement,  et d’après ce que je sais, il n’y a pas de vaisseaux spatiaux aussi. Néanmoins, je crois savoir qu’il y a des Navires Volants dans les Grandes Villes…  


Le Splendide Cadavre, que je commandais, fit mine de réfléchir pendant un court instant. Sa candeur et sa gentillesse transpirait par tous les pores de son corps et jouer avec des sentiments si élémentaires était une partie de plaisir pour moi.  J’avais entendu dire qu’il y avait un endroit où on accueillait les extradés dans son genre.  La Ville de Mellegasa. Ce petit jeu du chat et de la souris faisait partie de ma marque de fabrique et j’étais passé maître dans cet art depuis très longtemps.


- Vous venez d’un autre monde donc. J’ai, plusieurs fois, entendu parler d’un lieu précis où des gens de bonnes volontés accueillaient ceux et celles qui… Comment dire… Ne venait pas d’Astria. Des rumeurs parleraient d’un rassemblement d’Hommes et de Femmes, ils résideraient dans une île à l’ouest sur notre continent.  J’ai entendu dire qu’ils habiteraient dans une ville nommée Mellegasa.


La Jeune Femme posa ses mains sur ses hanches. Je la savais timide, candide mais entreprenante à aider son prochain malgré ce petit côté nomade qui avait bien fait mes affaires. Il ne serait donc pas inopportun d’agir bienveillamment avec ce sale cloporte en le conduisant dans l’endroit où étaient censés se trouver ceux qu’on nommait « les Exilés de Balator ». De là, mon investigation débuterait et je pourrais en apprendre davantage sur leurs méthodes mais aussi sur ce monde que l’on nomme « Terre ». Car, celui qui détient le savoir possède le pouvoir ! Car celui qui agit avec une intelligence malsaine et une douce perfidie verra toujours ses objectifs réussis.


- Si cela vous convient, je puis vous emmener à la Ville d’Ithel. De là, nous pourrions nous rendre vers ce lieu où de meilleurs réponses vous seraient apportés. À moins que ma compagnie ne vous dérange bien sûr, si je puis vous apporter ma modeste contribution à votre aide, cela sera un grand plaisir. Par contre, veuillez excusez ma nature curieuse, mais à quoi ressemble la Terre ?


La Jeune et Jolie Demoiselle observa le Vieil Homme, de son regard curieux mais courtois. Une merveilleuse alchimie qui e devait pas m’empêcher de me montrer très prudent dans mes faits et gestes. Ce monde est tellement vaste que cette supercherie pourrait être dévoilée même si mon intellect supérieur et ma connaissance de l’Homme m’était d’une grande aide dans ce genre de situation délicate.
   

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: le Carrefour des Rencontres   

Revenir en haut Aller en bas
 

le Carrefour des Rencontres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Compresseur à Carrefour
» Carrefour: 1 an d'abonnement
» autocollants Disney, action carrefour
» [Tous les 15 Jours] Parking de Carrefour - Antibes (06)
» Avis de recherche sur des cartes Dreamworks de Carrefour !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astria Chronicles :: Région du Sud : Nepheritès :: Etendue sauvage de Tasdarbeth-